categories : Vinification

Articles

5 octobre 2020 / / Vinification
Les étapes de vinification des vins blancs : 1. Le pressurage L’objectif du pressage est d’extraire le maximum de jus à faible pression : plus la pression est importante, plus les impuretés risque de passer dans le jus. Une fois que le jus ne coule plus, en fonction du résultat attendu, on peut augmenter la pression et reprendre la manœuvre. On laisse ensuite macérer le jus avec les pellicules du raisin (le marc).
17 août 2020 / / Vinification
Vous en avez sûrement dégusté sans le savoir ! Les vins mutés sont séparés en deux catégories : les vins doux naturels (VDN) comme le Banyuls, le Maury, le Porto ou les muscats et les vins de liqueur (VDL) comme le Pineau des Charentes, le Macvin du Jura ou le Floc de Gascogne. Leur élaboration est simple : les raisins sont récoltés à pleine maturité pour être le plus sucrés possible puis placés dans des cuves.
27 juillet 2019 / / Vinification
Un bouchon défectueux et tous les efforts du vigneron, de l’œnologue, du maître de chai, du négociant et du caviste sont peine perdue. À la fois poumon et filtre, le bouchon permet une circulation de gaz entre le vin et le milieu extérieur. Cette échange doit être équilibré pour optimiser le vieillissement de votre vin. Un bouchon doit être : Étanche puisque le liquide contenu dans la bouteille ne doit pas pouvoir s’échapper et aucun élément extérieur (air, odeur) ne doit migrer vers l’intérieur ; Souple et élastique pour ne pas se rétracter trop vite dans le temps ; Neutre : la matière première du bouchon ne doit en aucun cas, même à long terme, modifier les caractères organoleptiques du vin.
25 juillet 2019 / / Vinification
Le vin de paille, dis aussi vin paillé, est un vin blanc liquoreux, produit à partir de la sélection des plus belles grappes des vendanges qui subissent le passerillage : les grappes de raisin sont séchées plusieurs mois pour se concentrer naturellement en sucre et en goût sur des claies en paille ou en bois avant d’être pressurées. Ce procédé confère aux vins des arômes de noix et de noisettes.
23 juillet 2019 / / Vinification
Les étapes de vinification des vins rouges : 1. Arrivée de la vendange Tri des raisins, les raisins sont le plus souvent éraflés (ou égrappés) puis foulés. L’éraflage : L’égrappage consiste à séparer les baies des tiges rameuses qui constituent le pédoncule de la grappe pour améliorer la qualité gustative et la finesse du vin futur. Il est toujours préférable, pour les vins rouges, de donner davantage de bons tannins par une cuvaison plus longue des raisins bien éraflés, que de mauvais tannins par la présence excessive de rafles.
30 mai 2019 / / Vinification
Un vin effervescent, par opposition au vin tranquille, est un vin contenant du gaz carbonique (CO2). Les méthodes de fabrication sont de deux types : méthode champenoise (Seuls les effervescents provenant de l’aire délimitée du champagne peuvent se prévaloir de cette méthode) : Fermentation alcoolique : Cette première fermentation permet d’obtenir des vins tranquilles, appeler vin de base. Assemblage : Ces vins de base, issus parfois de cépages et de vinifications différents, sont assemblés à la fin de l’hiver, avant la mise en bouteille.
29 mai 2019 / / Vinification
Foudre : fût de grande capacité (de 50 à 300hL), de section ovale servant à l’élevage ou stockage des vins, généralement utilisé dans les prestigieux domaines de Châteauneuf-du-pape. Cuve : l’élevage en cuve est plus économique que l’élevage en barrique. Il permet de conserver le fruité du vin et d’éviter sa contamination microbiologique, moins fréquente en cuve qu’en barrique. Clavelin : c’est une bouteille créee au XVIIème siècle par une verrerie de la région de Dole, d’une contenance de 62cl et réservée exclusivement aux vins jaunes du Jura au terme de leur longue maturation en fût.
26 mai 2019 / / Vinification
Ce sont des substances qui se trouvent dans le raisin et qui donnent au vin sa structure, sa capacité de vieillissement et ses propriétés gustatives (astringence). Les tannins ont la particularité de se combiner avec les colorants dans les vins rouges. Ce sont aussi des molécules anti-oxydantes, d’où leur rôle prouvé dans la prévention de certaines affections cardio-vasculaires lors d’une consommation modérée (« French paradox »). Petite particularité orthographique, ce terme s’écrit avec un seul ou deux « n », tannin ou tanin, mais tous les dérivés s’écrivent avec deux « n » : tannage, tannerie, tanner.
16 mai 2019 / / Vinification
Après fermentation, les vins blancs sont gardés en fûts pendant plusieurs années avec un minimum de six ans et trois mois (jusqu’à dix ans). Les levures (Mycoderma vini) forment une pespèce de peau qui colore le vin. La garde en fûts accentue encore cette coloration. La levure Mycoderma vini a permis, entres autres, à Louis Pasteur, natif du Jura, de réaliser ses travaux sur l’action des bactérie. Après filtrage, ces vins gardent un goût particulier (vins jaunes du Jura).
27 avril 2019 / / Vinification
Les vins de voile sont des vins blancs vinifiés avec une technique très particulière : après la fermentation alcoolique, on laisse se développer le voile naturel de levures qui se forme à la surface du vin vieilli en fût, au contact de l’air. Le processus dure cinq à dix ans, sans intervention. Ce voile préserve le vin d’une transformation en vinaigre et lui transmet ses vertus organoleptiques. Ces vins ont des arômes très prononcés de noix, de noisette…et parfois d’alcool à brûler.
26 mars 2019 / / Vinification
Ce sont tous les deux des vins naturellement doux, c’est-à-dire que le raisin est vendangé à sur-maturation, mais ils diffèrent par la quantité de sucres qu’ils contiennent. Un vin moelleux est un vin à la douceur veloutée et onctueuse, qui offre une sensation de velours en bouche. Il conserve des sucre résiduels non fermentés à hauteur de 10 à 45 g/l au maximum. Sont « moelleux » les vin demi-secs à teneur en sucre comprise entre 10 et 20 g/l, mais aussi les vins doux (jusqu’à 30 g/l).
13 mars 2019 / / Vinification
Le vin perlant est un vin blanc sec qui, à l’air libre, fait apparaître progressivement de fines bulles de gaz carbonique résultant de la fermentation. Ce n’est pourtant pas un vin effervescent. Il contient entre 1 et 2 g/L de gaz carbonique. La suppression résultante dans la bouteille étant faible, le bouchon ne saute pas et les bulles ne monte pas rapidement en fin cordon comme pour les vins effervescents. Elles se forment lorsque le vin se réchauffe dans le verre, restent contre ses parois, grossissent peu à peu et se détachent une à une.
24 février 2019 / / Vinification
Les vins blancs Les vins blancs ne sont pas toujours issus de raisins blancs : ils peuvent provenir aussi de raisins rouges à jus blanc. Mais pour conserver cette couleur blanche du jus, il faut intervenir dès les vendanges en séparant immédiatement le moût (le jus) de la peau du raisin qui a un fort pouvoir pigmentant. Pour obtenir un vin blanc sec, on laisse la fermentation aller jusqu’au bout et transformer tous les sucres.
30 janvier 2019 / / Vinification
Un vin naturel est un vin réalisé de la manière la plus naturelle possible sans intervention technique ou chimique pouvant altérer la vie bactérienne du vin. Des sulfites en très faible quantité sont tolérée avec un dose maximale de SO² (dioxyde de souffre) de 30 mg/L pour les rouges, et 40mg/L pour les blanccs. Les vendanges sont manuelles. Les vins biologiques sont réalisés à partir de raisins issus de l’agriculture biologique, mais ils sont souvent manipulés chimiquement et technologiquement dans les chais.
4 janvier 2019 / / Vinification
Le vin de glace ou “ice wine” fut découvert par accident. Dans le nord de la Bavière, en 1794, les viticulteurs sont surpris par l’arrivée précoce de l’hiver et récoltent un raison partiellement congelé. Le vin obtenu présente des caractéristiques inattendues et très intéressantes : une fois l’eau extraite, il ne reste qu’une pulpe riche en sucre. Ce vin est un vin blanc sucré, très aromatique, doux à l’acidité intense.